Glossaire

Cette rubrique commente certains termes et propose quand c'est possible, un lien vers un complément d'information (site internet par exemple)

 


A


Anaérobie

Se dit d'un processus qui se passe en absence d'oxygène

Anthropique

Dont la formation résulte essentiellement de l'action humaine, en parlant d'un paysage, d'un sol, etc. Érosion anthropique. (c) Larousse. Dans le domaine énergétique on pourra donc parler d'activités anthropiques.


B

Biomasse
La biomasse est la masse totale des êtres vivants (Le Petit Larousse 2000). Dans un contexte énergétique, la biomasse est présente sous deux formes différentes. Il existe d'une part, la biomasse sèche qui regroupe le bois provenant de l'exploitation des forêts, de sous-produits de l'industrie (sciereies, menuiseries, ...) ou de cultures énergétiques. D'autre part, il existe une biomasse humide constituée de boues d'épuration, d'effluents d'élevage ou encore de la frange organique des déchets ménagers. Pour en savoir plus voir aussi le Plan pour la Maîtrise Durable de l'Energie.


C

Certificats verts
Le certificat vert est un titre transmissible octroyé à chaque producteur d'électricité verte, il aura une valeur marchande. Tout unité de production d'électricité verte recevra un nombre de certificats verts proportionnel à sa production d'électricité et au taux d'économie de CO2 réalisée par rapport aux meilleures solutions de référence: les TGV pour l'électricité, les TGV et les chaudières à haut rendement pour les unités de cogénération. Un marché des certificats verts a été créé par l'obligation faite pour chaque fournisseur d'électricité d'obtenir un certain nombre de certificats verts proportionnel à son propre volume de vente d'électricité. Si le quota imposé n'est pas atteint, le fournisseur se verra infliger une amende proportionnelle au nombre de certificats verts manquants. Pour en savoir plus voir aussi le site de la CWAPE.

Club de Rome
Formé en 1968 par plusieurs scientifiques, des hauts fonctionnaires et certains industriels, ce club s'est donné pour mission de sensibiliser nos sociétés aux conséquences sur l'environnement du modèle de développement du monde industrialisé. Le rapport, The Limits to Growth, qu'il commande en 1972 et dont une version actualisée a été publiée en 2004, rappelle qu'une croissance infinie dans un monde fini est une impossibilité physique. Il appelle à des transformations profondes de l'économie mais aussi de la société au sens large pour les rendre compatibles avec les capacités limitées de la planète.

Cogénération
La cogénération ou production d’énergie totale permet de produire simultanément de l’énergie mécanique ou électrique et de la chaleur. Elle peut être réalisée à partir d’un moteur à explosion classique. Il s’agit d’un moteur alimenté au diesel (moteur de voiture ou de camion) ou au gaz naturel. Celui-ci entraîne un alternateur qui transforme l’énergie mécanique en électricité. La chaleur contenue dans les gaz d’échappement, dans l’eau de refroidissement et dans l’huile de lubrification peut être récupérée pour produire de l’eau chaude sanitaire ou tout type de chauffage. La cogénération peut aussi être réalisée à partir de turbine à gaz ou de turbine à vapeur. Ces dispositifs permettent d'atteindre des rendements globaux très élevés de l'ordre de 85 à 90 %. Le Décret wallon portant sur la libéralisation du marché de l'électricité définit la cogénération de qualité comme étant celle qui permet de réaliser une économie d'émissions de CO2 d'au moins 10 % par rapport aux meilleurs moyens de production séparés d'électricité (TGV) et de chaleur (chaudières à haut rendement). Pour en savoir plus voir aussi le site de la CWAPE.

CO2
Le dioxyde de carbone, anciennement appelé bioxyde de carbone ou anhydride carbonique, est une molécule composée d'un atome de carbone et de deux atomes d'oxygène. Ce gaz est présent naturellement dans l'atmosphère terrestre. Il est produit lors de la combustion des matières carbonées comme les combustibles fossiles (charbon, pétrole, gaz naturel) ou la biomasse. Il présente la caractéristique d'absorber le rayonnement infrarouge. De ce fait, l'augmentation de sa teneur dans l'atmosphère terrestre est une des causes majeures de l'augmentation de l'effet de serre de celle-ci.

CPTE
Société pour la Coordination de la Production, du Transport de l'Energie électrique. Depuis 2002, le rôle que jouait CPTE est assuré par la société ELIA.

CREG
CREG ou Commission de Régulation de l'Electricité et du Gaz.

Cryogénique
Le transport cryogénique se dit du transport à basse ou très basse température.

CWAPE .
CWAPE ou Commission Wallonne pour l'Energie.

 


D

Degrés-jours
La notion de degrés-jours (DJ) permet de comparer les années du point de vue des conditions climatiques et d'évaluer les besoins de chauffage. Le degré-jour représente la différence exprimée en degrés centigrades, entre la température moyenne d'un jour déterminé et une température de référence (les températures moyennes supérieures à la température de référence n'étant pas comptabilisées). Pour une période donnée (mois, année), on effectue la somme des degrés-jours des différents jours de la période. On utilise souvent les degrés-jours 15/15. Le premier 15 fait référence à une température intérieure équivalente de 15°C (20°C le jour et 16°C la nuit,soit 18°C en moyenne, et une réduction de 3°C pour tenir compte des apports gratuits, comme la chaleur produite par les éclairages, la cuisson ou encore les êtres vivants). Le deuxième 15 suppose une température extérieure moyenne d'arrêt de l'installation de chauffage de 15°C. Une année dite normale, c'est-à-dire qu'elle est la moyenne des trente dernières années, compte ainsi 2088 DJ 15/15 . Moins de DJ signifie que l'année est globalement chaude, comme l'année 2000 avec 1719 DJ 15/15. Plus de DJ signifie que l'année est globalement froide comme 1996 avec 2387 DJ15/15.


E

Electricité verte
Au sens du Décret wallon, l'électricité verte est l’électricité produite à partir de sources d’énergie renouvelables ou de cogénération de qualité dont la filière de production génère un taux minimum de 10% d’économie de dioxyde de carbone. Pour en savoir plus voir aussi le site de la CWAPE.


F

Facteurs d'émissions
Facteurs d'émissions du CO2
Vecteur énergétique kg / GJ
Charbon 94-100
Fuel lourd 78
Gasoil 74
Essence 72
Gaz naturel 56
GPL 65
Source : CORINAIR Agence Européenne pour l'Environnement

Fermentation anaérobie
Décomposition de biomasse réalisée en l'absence d'oxygène. Le résultat de cette transformation chimique est la production d'un gaz combustible essentiellement composé de méthane (CH4). Ces processus sont à l'oeuvre dans les décharges, on parle alors de gaz de décharge. De même, la fermentation anaérobie peut être utilisée pour valoriser des boues de stations d'épuration et des lisiers.

Fischer-Tropsch
Le procédé Fischer-Tropsch est une réaction chimique de catalyse de monoxyde de carbone et d'hydrogène en vue de les convertir en hydrocarbure. Les catalyseurs les plus courants sont le fer ou le cobalt. L'intérêt de la conversion étant de produire du carburant liquide synthétique, le Syncrude, à partir de charbon ou de gaz. C'est un procédé très performant en terme de rendement, mais qui nécessite des investissements très lourds, ce qui le rend économiquement vulnérable aux fluctuations à la baisse du cours du baril de pétrole.

Fission nucléaire
Comme son nom l'indique la fission nucléaire consiste à briser des atomes lourds (uranium, plutonium) en élements plus légers. Cette opération dégage de grosses quantités d'énergie. C'est ce type de réaction qui se produit dans les réacteurs nucléaires de toutes les centrales du monde.

Fusion nucléaire
La fusion nucléaire consiste à faire fusionner des atomes légers en élements plus lourds. Ce type de réaction est le moteur énergétique du soleil où des atomes d'hydrogène fusionnent en permanence pour former des atomes d'hélium. Ces réactions nucléaires dégagent d'énormes quantités d'énergie. À ce jour, il n'a pas encore été possible de maîtriser cette forme d'énergie à des fins civiles. D'ambitieux programmes de recherche travaillent toujours dans cette voie. Deux filières sont envisagées: la fusion à confinement magnétique ou la fusion à confinement inertiel.

Foresterie
Ensemble des activités liées à la forêt et à son exploitation. (c) Larousse.


G

GIEC
Cet acronyme signifie Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat. Il s'agit d'un groupe de travail composé d'experts mis sur pied l'Organisation Mondiale de Météorologie et le programme Environnement des Nations Unies. Pour en savoir plus voir aussi le site du GIEC et le texte sur la stabilisation des gaz atmosphériques à effet de serre de ce même organisme.

Gueules noires
Expression populaire désignant les mineurs.


H

Hors biomasse
Les énergies renouvelables hors biomasse regroupent le solaire, l'éolien l'hydraulique et la géothermie.


I

Intercommunales
Les intercommunales d'électricité sont des sociétés de droit public contrôlant la fourniture de l’électricité sur des étendues plus ou moins importantes du territoire.

Brabant wallon :

  • Association intercommunale mixte de distribution d'électricité et de gaz (SEDILEC)

Hainaut :

  • Association intercommunale d'électricité du sud du hainaut (AIESH)
  • Intercommunale de gaz et d'électricité du hainaut occidental (IGEHO)
  • Société intercommunale mouscronnoise de gaz et d'électricité (SIMOGEL)
  • Intercommunale d'électricité du hainaut (IEH)
  • Société intercommunale mouscronnoise de gaz et d'électricité (SIMOGEL)

Namur :

  • Association intercommunale d'électricité et de gaz (AIEG)
  • Intercommunale de développement de l'électricité et du gaz (IDEG)
  • Intercommunale pure d'électricité, de gaz et de telecom (IDEFIN)

Liège :

  • Intermosane (mixte d'électricité et de gaz) (INTERMOSANE)
  • Association intercommunale mixte de distribution d'électricité (INTEREST)

Luxembourg :

  • Association intercommunale mixte d'électricité et de gaz (INTERLUX)

Sources : UVCW, liste des inercommunales wallonnes et energie.wallonie.be



J


K

kW crête
La puissance crête exprimée en kWc (kW crête) représente la puissance délivrée par le panneau photovoltaïque au point de puissance maximum, sous les conditions de 1000 W/m2 et à 25 ° C.


L


M


N


O

OCDE
pour Organisation de Coopération et de Développement Economique. Pour en savoir plus voir aussi le site de l'OCDE.

OPEP
pour Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole, OPEC, en anglais. Pour en savoir plus voir aussi le site de l'OPEP.


P

PIB
Cet acronyme signifie Produit Intérieur Brut. Il est défini comme la valeur totale de la production interne de biens et services dans un pays donné au cours d'une année donnée par les agents résidents à l'intérieur du territoire national. C'est aussi la mesure du revenu provenant de la production dans un pays donné.

Peak oil
http://www.aspo.be

Prix constant
Prix fictifs calculés en ternant compte des effets de l'érosion monétaire entre deux dates (Larousse 2000). Par opposition, on parlera de prix courant quand les prix ne sont pas corrigés en fonction de l'inflation.

 


Q


R

Renouvelable
Au sens du Décret wallon, par source d’énergie renouvelable, il faut entendre toute source d’énergie, autre que les combustibles fossiles et la fission nucléaire, dont la consommation ne limite pas son utilisation future, notamment l’énergie hydraulique, l’énergie éolienne, l’énergie solaire, l’énergie géothermique, le biogaz, les produits et déchets organiques de l’agriculture et de l’arboriculture forestière et la fraction organique biodégradable des déchets. Pour en savoir plus voir aussi le site de la CWAPE.

Réseau maillé
Le réseau électrique belge est un réseau maillé ce qui signifie qu'il est constitué de plusieurs boucles qui permettent qu'un point du réseau soit alimenté par plusieurs 'chemins'. Cette façon de faire augmente la sécurité d'approvisionnement électrique. Une autre architecture concevable mais nettement moins sécurisante est, par exemple, l'alimentation en "arête de poisson". Un défaut d'alimentation dans la ligne principale interrompt l'alimentation de tous les consommateurs qui dépendent de celle-ci.


S

SNCB
SNCB pour Société Nationale des Chemins de Fer Belges. Pour en savoir plus voir aussi le site de la SNCB.

SPE
SPE s.a. est le producteur public belge d'électricité. La SPE assure la construction, l'exploitation et l'entretien de centrales électriques.
Pour en savoir plus voir aussi le site de la SPE.


Spot
Bourse énergétique où les achats se négocient en temps réel au cours du moment.

 


T

TGV
Les TGV ou Turbine Gaz Vapeur sont des installations de production d'électricité qui associent une turbine à gaz à une chaudière de récupération. La turbine à gaz couplée à un alternateur produit de l'électricité. Les gaz d'échappement de la turbine à gaz (600 - 700 °C) sont envoyés dans une chaudière de récupération qui produit de la vapeur. Celle-ci se détendra dans une turbine à vapeur couplée elle aussi à un alternateur électrique. Cette façon de procéder permet d'obtenir des rendements de production électriques très élevés de l'ordre de 55 %. Les constructeurs annoncent même 60 % de rendement global pour un avenir proche. Les TGV sont habituellement alimentées au gaz naturel.


U

Unités d'énergie
Les énergies
J le Joule est unité dérivée du système international (SI) pour quantifier l'énergie, le travail et la quantité de chaleur. voir la définition sur wikipédia
tep

la tonne d'équivalent pétrole est une unité d’énergie notamment utilisée dans l'industrie et l'économie. Elle vaut, selon les conventions, 41,868 GJ parfois arrondi a 42 GJ, ce qui correspond environ au pouvoir calorifique d’une tonne de pétrole "moyenne". voir la définition sur wikipédia

kWh kilowattheure
PCI le Pouvoir Calorifique Inférieur est une propriété des combustibles. Il s'agit de la « quantité de chaleur dégagée par la combustion complète d'une unité de combustible, la vapeur d'eau étant supposée non condensée et la chaleur non récupérée » voir la définition sur wikipédia
kcal kilo calorie
stère 1 mètre cube de bois
Les multiples
k kilo 103 millier
M méga 106 million
G giga 109 milliard
T téra 1012 mille milliards
P peta 1015 million de milliards
Les pouvoirs calorifiques
1 mètre cube de gaz 36 MJ (PCI)
1 litre de mazout 36 MJ
1 kg de charbon 28 MJ
1 kg de propane 46 MJ
1 kWh d'électricité 3,6 MJ
Facteurs de conversion (unité d'énergie)
  Voir le tableau synthétique des facteurs de conversions
Tester l'outil de conversion des unités (feuille de calculs Excel)


Unités de puissance
La puissance représente une énergie produite ou dissipée par unité de temps. L'unité de puissance usuelle est le Watt qui vaut un Joule par seconde. La puissance d'une unité de production d'énergie est généralement exprimée en W ou en ses multiples: kW, MW, GW. La puissance installée d'une éolienne moderne est de l'ordre du MW, celle d'une centrale TGV de 400 MW et celle d'un réacteur nucléaire de 1000 MW.

 

Uranium enrichi
L'uranium est présent dans la nature sous deux formes isotopiques différentes, l'uranium 238 (U238) et l'uranium 235 (U235). Seul l'uranium 235 est fissile et peut servir à la production d'énergie.Pour obtenir un combustible utilisable dans les centrales électriques, il faut donc enrichir le minerai en augmentant artificiellement sa teneur U235. On obtient ainsi de l'uranium enrichi.

 

URE
Cet acronyme signifie Utilisation Rationnelle de l'Energie. Il fait référence à l'ensemble des politiques et moyens mis en oeuvre pour diminuer ou, en tous cas, maîtriser nos consommations énergétiques. On pense ici à l'amélioration des systèmes de chauffage, à l'isolation des bâtiments, à l'utilisation de processus industriels moins énergivores...


V


 


W


X


Y


Z